Si vous êtes adepte de l’automédication par exemple et que plusieurs traitements que vous avez suivi chez vous, par vos soins, ont marché, vous finissez par être convaincu que vous êtes bon « médecin ». Vous aurez la même opinion si des soins donnés à vos enfants leur ont toujours réussi. Mais il y a parfois des idées couramment admises et pourtant, elles peuvent s’avérer dangereuses.

Non aux idées préconçues

Le fait est qu’il existe plusieurs milliers de médicaments en vente libre. Ce qui signifie que vous n’êtes pas obligé de passer par la case médecin ou hôpital pour vous en procurer. Le problème toutefois, c’est ceci : vous ne savez pas avec exactitude quels sont les médicaments vraiment efficaces contre tels ou tels maux, quels remèdes sont sûrs et lesquels ne présentent aucun danger. Ou bien, il vous arrive de vous fier à ce que vous dit votre mère, ou vos amis. Tout cela est bien beau mais lorsqu’il s’agit de santé, donc de vie, il est toujours préférable de consulter un médecin dès qu’une complication se présente ou si les symptômes dont vous souffrez durent depuis plusieurs jours.

Pouvez-vous donner du sirop contre la toux pour votre nourrisson ?

C’est un réflexe chez beaucoup de parents : donner un sirop anti-toux à un enfant qui tousse. Mais ne perdez pas de vue que la toux est un réflexe naturel de l’organisme, elle sert à sa défense et permet de nettoyer les voies respiratoires. La toux est le plus souvent liée à une infection virale de ces voies. Le sirop anti-toux est donc contre-indiqué pour un enfant de moins de 2 ans, puisque la toux permet de dégager les voies respiratoires et d’éliminer toute sécrétion bronchique ou trachéale. Or, les antitussifs annulent cette action. De plus, comme ils agissent aussi sur le système nerveux central, ils peuvent entraîner des complications telles que des convulsions, une détresse respiratoire qui peuvent être fatales pour un nourrisson. Aussi, l’usage des antitussifs est inutile, n’en donnez donc pas à votre bébé.

Question sur l’infection oculaire due au port de lentilles de contact

Les lentilles de contact sont certes pratiques et plus esthétiques que les lunettes et surtout, souples. Toutefois, comme vous devez les poser directement au niveau de la cornée, elles peuvent fragiliser celle-ci. De fines particules de poussière peuvent s’insérer entre votre œil et la lentille et alors, des micro égratignures peuvent en résulter, ce qui peut favoriser l’infection oculaire. D’autres infections peuvent aussi se développer, et la plus grave d’entre elles est l’infection de la cornée, appelée aussi kératite bactérienne. Si jamais cela vous arrivait, consultez en urgence ! Et surtout, privilégiez une bonne hygiène à titre préventif : lavez-vous soigneusement les mains avant toute manipulation de vos lentilles. Ceci est une précaution indispensable et incontournable pour protéger vos yeux. Et puis, le soir, n’oubliez pas de retirer vos lentilles dans le but de reposer votre cornée. Et dès que des signes anormaux apparaissent, retirez-les immédiatement et consultez votre ophtalmologue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *